Rénover bois grisé

Conseils et astuces de bricolage pour rénover un bois grisé

Le grisaillement du bois, matériau biodégradable, est un processus naturel de dégradation pouvant apparaître à la surface du mobilier extérieur, des lames de terrasse ou sur le bardage de votre maison. Dans un premier temps, la couche grise est causée par des champignons lignicoles (qui habitent le bois. Ces champignons ne sont pas très dangereux pour la structure du bois, ils peuvent même apporter une certaine patine. Malheureusement ils peuvent préparer la place à d'autres champignons moins inoffensifs que sont les champignons lignivores (qui mangent le bois). Cette seconde famille de champignons a pour conséquence l'apparition de crevasses et donc une plus grande rétention d'eau, favorable au pourrissement du bois à plus ou moins long terme. Les surfaces les plus sollicitées sont les lames de terrasse en bois ainsi que les mains courantes de balcon. Bien entendu, ce phénomène intervient en raison de la présence d'eau sur le bois et n'est donc pas présent en intérieur sauf incident tel de l'eau bloquée sous un vase déposé sur un meuble en bois.

Lorsque le bois est plus fortement attaqué par les champignons, il faudra, avant tout travail de rénovation, s'assurer que sa solidité structurelle est suffisante. Dans le cas contraire, un remplacement partiel ou total peut être envisagé.


Au-delà des conséquences esthétiques, le grisaillement est surtout un signal pour envisager un projet d'entretien de vos bois.

Trois solutions d'entretien sont à envisager en fonction de la dégradation du bois, de la durée de protection et de la finition recherchée. Mais quelle que soit la solution choisie, il est nécessaire d’appliquer au préalable un traitement fongicide (type XILX traitement tous usages) afin de stopper le phénomène de grisaillement. Quelle que soit la solution d'entretien adoptée pour votre projet, un essai doit être réalisé sur un panneau peu visible.

La première solution est le nettoyage soigneux du bois pour retirer la fine couche de "gris" et garder l'aspect naturel du bois, sans autre protection que le traitement fongicide. Cette opération est à renouveler chaque année.


La seconde est de rénover en gardant un aspect bois.


La troisième est de recouvrir le bois avec une peinture microporeuse pour bois.

1ère solution : rénover avec un dégriseur ou un ponçage

Application de notre Dégriseur gel

Dans un premier temps, il est conseillé d'ôter la couche superficielle de champignon et de blanchir le bois. Pour cela, on pourra procéder à l'application à la brosse d'un nettoyant afin d'ôter les salissures et taches. Cette étape est surtout nécessaire sur les surfaces horizontales telles que terrasse ou meuble de jardin. L'application d'une solution de soude peut être une solution, en prenant toutes les précautions et en rinçant soigneusement. Les bois riches en tanins (chêne, châtaignier…) peuvent réagir avec ce produit corrosif. On peut aussi envisager de nettoyer le gros de l’encrassage à l'aide d'un nettoyeur haute pression en prenant garde de ne pas défibrer le bois avec une eau à trop forte pression.
Une fois votre bois bien nettoyé, appliquez le dégriseur, de préférence au balai brosse. Il faudra veiller à ce que le produit puisse entrer en contact avec le bois grisé. Pour une terrasse, un bardage ou des meubles de jardin qui n'ont jamais été traités par aucun produit, l'action du dégriseur seul peut se révéler être une astuce simple et efficace. Quelquefois, un léger ponçage permet de dégriser et rénover le bois. Seules les quelques parties encore grisées peuvent alors être traitées par le dégriseur.

Lorsque le bleuissement du bois intervient alors qu'un produit a déjà été appliqué depuis des années, il faudra, afin de rénover ce bois, procéder au nettoyage de ce produit (peinture, vernis ou huiles grillés par les UV) en l'enlevant par ponçage, même sommaire. En effet, le dégriseur doit entrer en contact direct avec le bois pour qu'il puisse le dégriser.
En dernier recours, il est aussi envisageable de sabler ou grenailler le bois lorsque l'attaque est plus profonde, ce qui aura pour effet de le dégriser. Cette opération implique une logistique plus importante.
Il conviendra ensuite de traiter soigneusement la surface du bois avec un fongicide pour tuer efficacement les germes de champignons lignivores. Il sera ensuite possible d'appliquer une protection avec une lasure un saturateur ou une huile, de manière tout à fait classique. Les différences entre ces trois produits sont l'aspect final, le type de protection et la facilité d'entretien. La lasure protège par un film microporeux et garnissant alors que le saturateur ou une huile imprègneront plus profondément le support sans laisser de film en surface présentant une finition plus matte et naturelle : la rénovation en sera facilitée. Ces trois produits protègent du contact de l'eau,  et donc retardent l'apparition de nouveaux champignons de surface et assureront une bonne protection du bois qui gardera ainsi son éclat pour de nombreuses années.

2ème solution : rénover avec un égalisateur de teinte

Quelquefois, des parties légèrement grisées peuvent subsister même après nettoyage. Une astuce consiste à y appliquer un égalisateur de teinte : ce produit agit comme un "fond de teint" uniformisant les différentes surfaces sur lesquelles il est appliqué tout en laissant légèrement visible le veinage naturel du bois. Ce produit peut être utilisé sur des lames de bardage ou du mobilier de jardin. On finalisera la protection avec un saturateur, une lasure ou une huile d'entretien faisant réapparaitre partiellement le veinage du bois. Les égalisateurs de teintes permettent de redonner un aspect bois aux surfaces tout en garantissant une bonne protection des surfaces traitées. Nous aurons donc besoin de deux produits pour réaliser ce type de finition : l'égalisateur et un produit de finition translucide soit une lasure, un saturateur ou une huile.

Bois à rénover
Après application de l'égalisateur teinte bois naturel
Après application de la lasure Top Coat teinte châtaignier

3ème solution : rénover avec une laque microporeuse

Application de notre Peinture pour bois Coat Laque

Il n'est alors pas nécessaire de dégriser le bois. Toutefois, un nettoyage soigneux, par ponçage ou brossage, devra être pratiqué afin d'éliminer toutes les parties non adhérentes. L'application d'une protection fongicide peut ensuite être envisagée. Pour une meilleure accroche, nous recommandons un produit d'imprégnation. La laque microporeuse est un produit spécifiquement formulé pour protéger le bois de l'eau tout en le laissant "respirer" : le bois continue ainsi à avoir des échanges de vapeur d'eau au travers de cette laque. La laque doit pouvoir conserver sa souplesse et sa brillance, garantie d'une bonne durabilité et d'un entretien futur facilité. Ce produit d'entretien est plutôt destiné au bardage ou au mobilier de la maison plutôt qu'aux terrasses qui subissent une abrasion importante. Comme pour l'égalisateur de teinte, ce produit masque les traces inesthétiques sur la surface du bois.
La laque microporeuse recouvrira entièrement le bois qui bénéficiera ainsi d'une protection contre l'eau et les intempéries durant des années. La gamme de couleur est alors infinie.

Un autre facteur à prendre en compte est la durabilité de la rénovation et sa facilité. En règle générale, plus la finition est opaque plus longue est la période de tenue. En effet, l'eau mais aussi les rayons ultra-violets altèrent la qualité de la protection au fil des années : les pigments contenus dans nos laques et égalisateurs de teinte sont ainsi des barrières très efficaces aux UV. La sélection des résines utilisées dans les laques, saturateurs et huiles permettent de conserver longtemps une bonne souplesse évitant aussi tout écaillage.

Pour conclure, le grisaillement du bois de votre maison n'est pas une fatalité. Il existe plusieurs solutions simples pour stopper cette dégradation du bois, d'une solution translucide et naturelle à une solution opaque plus résistante. Tout dépendra de votre projet et surtout de l'esthétique désirée pour votre maison.